Paris, les restaurants vegans à tester (de toute urgence)…

Une petite liste non exhaustive – et qui s’affinera avec le temps je l’espère – de mes coups de coeur culinaires…

Qu’est ce qui fait qu’un restaurant devient un coup de coeur ?
D’après moi, 4 choses sont primordiales  :

– la qualité des plats
– le cadre (esthétique du restaurant)
– l’ambiance du restaurant (service, atmosphère etc.)
– y être allé(e) plusieurs fois et ne jamais avoir été déçu(e)

 

  • Raw cakes ou la « mignonerie »

Restaurant qui est à 85 % cru et 100 % sans gluten. L’ambiance est très rose poudré, on se croirait un peu dans un univers Kawaii mais sans le côté « japonisant ». En bref, l’ambiance joue sur le côté girly, frais, pastel, rose et blanc…

Un conseil ?
Passionnée par la raw food, je vous conseille de tester au moins une fois les lasagnes de courgette et la pizza !
Les lasagnes doivent être cuites à moins de 42 degrés, elles restent encore croquantes mais sont pour autant totalement digestes. La crème à base de noix de cajou apporte un côté crémeux… Foncez !
La pizza quant à elle est bel et bien mon plat préféré. La pâte est faite à partir d’oléagineux, une petite sauce tomate-poivron permet d’avoir du fondant et les toppings (avocat/tomate/ olive/poivron/ alfafa) apportent tout ce qu’il faut pour se rappeler qu’on mange une vraie pizza.

Le petit plus ? 
Je ne vous ai pas encore parlé des desserts… crus bien évidemment. Mais avec un gros plus d’un point de vue nutritif : pratiquement tous les desserts sont « sans sucre ajouté »… c’est-à-dire qu’ils sont naturellement sucrés (grâce à la datte par exemple).
Histoire de se faire plaisir tout en mangeant sainement !
La texture des pâtisseries est quant à elle folle ! Et je n’ai pour ainsi dire jamais retrouver une pareille sensation où le croquant de la « base » se marie parfaitement avec le côté aérien et mousseux du gâteau …

 

Raw cakes
83 Rue Daguerre, 75014 Paris
09 86 12 73 48
Métro Denfert-Rochereau (ligne 4 et 6)

 

 

  • Season Square, le paradis du burger !

Season Square c’est LE restaurant où il faut aller tester les burgers ! La carte change toutes les saisons, 3 burgers différents sont proposés ainsi que deux bowls (dont un sans gluten).
La texture du steak est tout simplement folle : l’élasticité du seitan, les parfums et aromates lui donne un goût incomparable !
Les frites sont faites maison. Personnellement, je ne suis pas réellement fan des frites en général mais celles-ci selon @monamoureux sont à tomber ! Les sauces qui les accompagnent sont vraiment surprenantes et j’ai un vrai coup de coeur pour celle à base de betterave !
Nous n’avons pas encore goûté le maïs grillé aux épices cajun ni la petite salade verte, sauce crémeuse au citron mais cela ne s’aurait tarder…

Un conseil ?
Tester un des burgers vous l’aurez compris ! Si vous avez envie de ne pas prendre de risque le « burger season » est une valeur sûre !
Au sinon, si vous n’aimez pas beaucoup les sauces mentionnez le lors de votre commande car Season a tendance a avoir la main lourde sur les sauces.

Le petit plus ? 
Le pain est concocté sur place. Et pour être sincère avec vous, je n’ai jamais mangé un si bon pain burger !
Je vous conseille aussi, si votre ventre vous le permets, la brioche roulée au chocolat…

 

Season Square 
3 Rue Louise Weiss, 75013 PARIS
Métro : Chevaleret (ligne 6)
        Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14)

 

 

  •  Juicy & Tasty, faîtes une pause !

Juicy & Tasty c’est un snack de restauration rapide où il est aussi possible de prendre le temps de s’assoir pour y déjeuner.
Deux formules sont possibles : soit une version salade soit une version wrap. Depuis peu, un kebab est même de sortie…
Je vous avoue avoir une préférence pour la version salade, plus « healthy » avec de la tapenade, des aubergines grillées, du « tzaziki », des boulettes de pomme de terre à « l’emmental »….
Lors de votre composition, vous pouvez choisir vous même vos ingrédients ainsi que les boulettes (boulettes de quinoa, pomme de terre à « l’emmental », patate douce et falafel). Un plat que vous allez pouvoir customiser selon vos préférences !

Un conseil ?
Si vous êtes gourmand, agrémentez votre salade ou votre wrap de pommes grenailles. Elles sont divines, un peu grasses mais pleine de saveurs !
Pour finir votre repas, laissez-vous tenter par le flan libanais à la rose  ! Il me rappelle ma tendre enfance, ce dessert arménien de Noël qui est appelé « anoush abour »…
Récemment, j’ai goûté la mousse au chocolat (montée à base d’aquafaba – jus des pois chiche) et je vous l’accorde : je n’en ai jamais mangé de meilleure !

Le petit plus ?
Le propriétaire et le personnel du restaurant sont adorables ! En plus, Juicy & Tasty s’ancre dans une logique éco-responsable en figurant sur l’application « Toogoodtogo » (application anti-gaspi qui vous permettra d’avoir des prix sur les invendus du jour).
Sur les murs sont accrochés des frises alimentaires afin de sensibiliser les non-vegans aux idées préconçues sur le végétalisme – oui je parle bien ici des carences ! Surprenez-vous à lire le taux de protéine présent dans les oléagineux… histoire de s’instruire tout en y mangeant ! (merci Mike)  
Juicy & Tasty va vous réconcilier avec l’idée de la restauration rapide où on ne mange pas forcément sur le pouce,  à la va-vite, mais où l’échange est bien au rendez-vous !

 

Juicy & Tasty 
78 Rue la Fayette, 75009 Paris
Métro : Cadet (ligne 7)
        Poissonnière (ligne 7)

 

 

  • La Palanche d’Aulac, bienvenue à la maison !

On va poser les bases tout de suite et jouer carte sur table : c’est un des restaurants préférés de @monamoureux.
Je vais être en même temps sincère avec vous, la gastronomie asiatique n’est pas faite pour moi…Je la trouve bien trop grasse et pas vraiment des plus raffinées…
Au début, la première fois où je suis allée au restaurant, j’avais une grosse appréhension… Que pourrais-je donc bien manger ?
Avant même de vous rendre à la Palanche d’Aulac, faites table rase de ce que vous pensiez d’un restaurant asiatique…
La nourriture y est ici fine et délicate. Les mélanges – notamment dans les soupes – est subtil. Les plats sont copieux, mais vous les finirez par simple gourmandise !
Pour ceux qui le souhaitent, le simili est bien présent à la carte. Mais oubliez le simili industriel, ici tout est fait maison !

Un conseil ?
Je pourrai me nourrir uniquement de Bánh Khọt (Petits palets croustillants garnis d’herbes sautées aux trois champignons) et de la soupe Mi Kathi (pâtes de riz servies dans un bouillon de lait de coco au curcuma et parfumé au galanga et à la feuille de citronnier accompagné de tofu).
En dessert, laissez-vous tenter par un Chè Xoài (crème de mangue et tapioca parsemée de lamelles de fruit frais)

Le petit plus ?
La Palanche d’Aulac c’est tout sauf un restaurant lambda. C’est pour moi un lieu de culture. Depuis quelques mois d’ailleurs, Trai met en place des soirées débats à thème.
La Palanche d’Aulac se résumerait à être un lieu de partage, d’écoute, de réflexion mais aussi de convivialité.

 

La Palanche d'Aulac 
13 rue Rodier 75009 Paris
Métro : Cadet (ligne 7)
        Notre-Dame-De-Lorette (ligne 12)
        Anver (ligne 2)

 

 

  • Jah-Jah, l’exotisme au rendez-vous !

Le restaurant Jah-Jah – tout comme sa grande soeur « Le Tricycle » ouvert uniquement le midi – proposent des plats aux saveurs de la Jamaïque et du voyage.
Patate douce, sauce à la cacahouète et tout autre mélange sucré/salé sont de la partie !
L’incontournable reste le Hot Dog présent à la fois au Jah Jah comme au Tricycle.
Chaque jour, le bol froid, chaud et cru changent de topping. Un large choix pour ravir toutes les papilles – en plus des autres propositions (soupe, hot dog etc.) !

Un conseil ?
Si vous souhaitez passer un moment calme évitez les heures entre 20h00 et 21h30. Essayez d’y aller tôt ou tard afin de pouvoir avoir une place sur une table à deux. L’endroit est assez bruyant et sur les grandes tables communes vous allez devoir vous concentrer pour ne pas écouter la conversation du voisin..
Concernant la carte, si vous avez la chance de tomber sur le Burger Portobello : foncez !

Le petit plus ? 
Des plats revisités à la manière du Jah Jah ! Si vous choisissez les « rolls » ne pensez surtout pas retrouver des makis lambda. Non ! Vous n’en serez que surpris !

 

Jah Jah 
11 rue des petites écuries, 75010 Paris 
Métro : Château d'Eau (ligne 4)

 

 

 

 

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. alice rouchon dit :

    « La gastronomie asiatique »? Vous voulez dire l’Asie à savoir ce qui va du Liban, en passant par le Bhoutan, la Chine, La Corée (Nord et Sud), les philippines, le Japon etc? Mmmm… c’est de cette gastronomie, au singulier dont vous parlez?

    J'aime

    1. Bonjour Alice,
      Merci pour votre commentaire qui va me permettre de pouvoir (peut-être) être un peu plus précise.
      Quand je parle de « nourriture asiatique » je ne parle pas de l’Asie comme continent – et donc n’en font pas partie la gastronomie du Moyen-Orient, du Caucase etc.
      Quand je parle de nourriture asiatique, je parle de l’idée générale (et fausse) que la plupart des gens se font de la nourriture asiatique et dans mon postula de départ, je ne differencie pas la Chine, la Corée, le Japon, Vietnam etc. C’est très réducteur et c’est aussi cela que je voulais montrer à travers cet écrit sur la Palanche d’Aulac.
      Aujourd’hui, manger « asiatique » se réduit pour certains à aller chez le traiteur au coin de sa rue. On ne sait pas si c’est de la nourriture chinoise, thaïlandaise ou autre… Et c’est bien dommage !

      J'aime

  2. alice rouchon dit :

    Être un peu plus précise serait peut être appréciable dans ce cas, car, qu’on le veuille ou non, ces pays possèdent chacun leur propre gastronomie, et le dire n’est pas réducteur, mais respectueux. Ignorer l’aspect géographique est aussi à mon sens discutable, car si chacun commence à redessiner les frontières en fonction de ce qui l’arrange, ça va être festival (et puis on a assez des vainqueurs de guerre et des colons pour ce job). Sinon c’est comme mettre la gastro française, espagnole, portugaise dans le même sac sous prétexte que ces pays sont occidentaux et possèdent des frontières communes. Il me semble justement de votre responsabilité de faire ces différences pour votre lectorat. Comme vous le dite vous même, il est regrettable que les traiteurs plus ou moins douteux de nos quartiers proposent des plats dont on a pas la moindre idée de la provenance et si même c’est mangé dans le pays d’où c’est censé provenir… ce qui est quand même un problème. Je suis peut être un poil psycho rigide et rigoureuse, mais ça ne me semble pas déconnant malgré tout. Bon cela dit, merci pour cette liste qui m’a rappelé que je voulais tester quelques adresses. Bon courage pour la suite!

    J'aime

    1. Je suis bien d’accord avec vous Alice !
      Etant d’origine arménienne, il n’y a rien de plus horripilant pour moi quand une personne me dit que les dolmas, feuilles de vignes, choux, pakhlava, kadaïf, le taboulé (qu’on réduit notamment en France au terme « taboulé libanais » alors qu’il existe dans de nombreux autres pays) sont des plats typiquement libanais…
      Et ben non c’est de la nourriture du Moyen-Orient et aussi du Caucase. Nous avons tous nos lacunes sur la gastronomie étrangère… et tant mieux 🙂 Cela nous permet de partager et d’apprendre toujours ! Et pourquoi pas nous inciter au voyage !!
      Si vous avez Instagram je vous invite à vous rendre sur ma page… Il y a encore plus de restaurants vegans …
      A très vite j’espère !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s